Le bar éphémère reprend ses quartiers d’été du 1er juillet au 30 août 2020

L’espace de dégustation des champagnes du vignoble, l’Été de Vignerons, reprend ses quartiers d’été du 1er juillet au 30 août 2020 pour une cinquième édition. Installés dans la cour d’honneur, au 19 avenue de Champagne à Épernay, dans l’authentique caravane Airstream de 1948, 24 vignerons se succèderont pour présenter aux visiteurs de passage la qualité et la diversité de leur cuvée. Une autre façon de (re)découvrir tous les secrets de ces fines bulles dans une ambiance décontractée et estivale…

En cette période si particulière, les envies d’escapade et le besoin d’évasion sont au coeur des priorités des Français. Le bar éphémère Champagne de Vignerons proposera des rencontres étonnantes et enrichissantes avec les vignerons champenois, le bon plan « sortie » de la région et de la ville d’Épernay. Chaque jour, ils auront à coeur d’accueillir visiteurs et touristes pour leur
faire découvrir leur savoir-faire. Le public pourra s’initier aux multiples typicités de Champagne de Vignerons : Blanc de Blancs, Blanc de Noirs, Millésime, Rosé… issus des grands terroirs de la
Champagne. Vitrine de la pluralité des champagnes de terroir et représentant les 4 régions incontournables de l’Appellation (Côte des Bar, Vallée de la Marne, Montagne de Reims et Côte des Blancs), le bar éphémère laissera place, en 2021, à une boutique au sein du Syndicat Général des Vignerons de la Champagne pour mettre à l’honneur les vignerons sur la plus belle avenue du monde.

Cette année encore, 3 formules pour déguster les champagnes au bar éphémère :
• À la flûte : pour savourer sur la terrasse créée pour l’occasion dans la cour du SGV Champagne.
• À la bouteille : pour prolonger le plaisir et partager un moment de convivialité entre amis autour
d’un champagne de vignerons.
• Avec un forfait découverte : pour percer les secrets des quatre régions de l’Appellation.

Champagne Lejeune-Dirvang
Champagne Lallement Pelletier
Champagne Jacques Rousseaux
Champagne Jean-Marc Vigreux-Frère
Champagne Masse-Liébart et Fils
Champagne Boude Baudin
Champagne R. Bourdelois
Champagne Chavost
Champagne Caillez Lemaire
Champagne Jean-Philippe Bosser
Champagne Bauchet
Champagne Nicolas Moreau
Champagne Didier-Ducos
Champagne Christian Lassaigne Berlot
Champagne Lionel Carreau
Champagne Michel Furdyna
Champagne Alain Lebœuf
Champagne Yveline Prat
Champagne Bertrand et Bernard Doyard
Champagne Paul Charpentier
Champagne Isselée Père & Fils
Champagne Vandier
Champagne William Brun
Champagne Michel Mailliard

Infos complémentaires :

  • Lieu : Syndicat Général des Vignerons de la Champagne
    19, avenue de Champagne – 51200 Epernay
  • Horaires : de 17h00 à 20h00 du lundi au jeudi et jusque 21h00 les vendredis
    Les samedis de 12h00 à 21h00, les dimanches de 12h à 20h
    Fermé les mardis

Et si votre cave attirait plus de touristes ?

La Région Grand Est s’engage auprès de la viticulture et décide d’accompagner le développement de l’œnotourisme en tant que filière prioritaire. Afin de répondre à cet objectif, l’appel à projets « Caves touristiques » vise à améliorer les conditions d’accueil des clientèles touristiques par la création ou l’amélioration des espaces dédiés à l’accueil des visiteurs dans les exploitations et caveaux viticoles et par l’aménagement de circuits de visite sur site. Les entreprises qui assurent la commercialisation directe de vins et accueillent des visiteurs sur site peuvent répondre à cet appel à projet. Si vous souhaitez créer des équipements d’accueil, de dégustation et d’animation, créer ou mettre en sécurité votre circuit de visite, créer des scénographies, outils multimédias ou des audioguides, cet appel à projet est fait pour vous. Pour être éligible votre projet ne doit pas avoir été réalisé ou démarré au moment du dépôts du dossier.

Cette subvention d’investissement versée par la Région peut représenter entre 20% et 30% du montant total de votre projet dans une limite de 100 000 € HT. Le projet de moins 20 000 € HT ne peut être financé. Pour cet appel à projets, la réception des dossiers est fixée semestriellement aux dates buttoirs suivantes :

– pour le 1er semestre 2020 au 30/06/2020 au plus tard

– pour le 2ème semestre 2020 au 31/12/2020 au plus tard

La liste des documents à fournir ainsi que les conditions de réponse de l’appel à projet sont ici:

Contact Pôle Relations Adhérents : 03.26.59.55.21

LOC’HALLES GRAND EST – UNE APPLI POUR TROUVER DES PRODUITS LOCAUX

La région Grand Est a mis en place une application mobile qui a pour but de géolocaliser les professionnels des circuits alimentaires (producteurs, acheteurs, transformateurs) de la région par proximité géographique.

Cette application propose donc de faciliter la mise en relation de l’offre et de la demande des productions agricoles alimentaires du Grand Est auprès de l’ensemble des acteurs de la chaine de valeurs. Avec des débouchés fortement perturbés par les contraintes sanitaires COVID 19, cette application peut aider les producteurs du territoire à maintenir leur activité et à offrir aux consommateurs un accès facilité à des produits locaux tout en restant chez eux.

L’application permet d’apporter de la visibilité aux producteurs, de présenter leurs produits, de valoriser les productions sous signe officiel de qualité (SIQO), de décrire leur activité, leurs horaires d’ouverture, de proposer de la livraison et d’identifier leurs circuits de distribution et de commercialisation.

En tant que professionnel vous pouvez vous enregistrer gratuitement sur l’application. Vous pourrez ensuite éditer votre fiche professionnelle avec toutes vos informations. Et les consommateurs pourront, avec un système de filtre, trouver votre exploitation.
Pour plus d’informations : https://reseau-terroir.grandest.fr/

Maxime Toubart s’adresse aux vignerons champenois

Jamais, dans nos existences, nous n’avions été confrontés à une pandémie d’une telle ampleur. Le Coronavirus est désormais dans notre quotidien. Il bouleverse nos modes de vie et interroge notre avenir. Avant tout, c’est la vie même de nombreux de nos concitoyens qui est en danger.

Face à cette situation inédite, nous n’avons pas le choix. Notre priorité absolue est celle de préserver la santé et la vie de nos familles, amis, proches et celle de nos collaborateurs et salariés. Nous n’avons pas hésité à prendre les décisions qui s’imposaient et avons pour une très grande majorité d’entre nous appliqué les mesures de sécurité sanitaire préconisées par les pouvoirs publics.

Le SGV continue d’assurer également ses missions et il a relayé auprès des vignerons ces consignes. Je salue le formidable travail des collaborateurs, qui, au quotidien font tout leur possible pour vous accompagner au mieux dans ces périodes troublées.

J’ai été amené il y a quelques jours à pousser un coup de gueule face au  comportement de certains vignerons et certains prestataires qui ne respectaient ou ne se donnaient pas les moyens de faire respecter ces consignes. J’en ai appelé à la responsabilité individuelle mais aussi collective. Les innombrables réactions que cela a provoquées sur le terrain, dans nos villages, me rassurent, sur notre capacité à faire vivre le collectif, en particulier dans des moments aussi difficiles. Merci à tous ceux qui se sont et continuent de se mobiliser pour faire respecter les règles.

Je sais que la période qui s’annonce sera aussi celle d’inquiétudes économiques pour nos entreprises. Votre Syndicat est mobilisé pour y faire face. Nous avons obtenu du gouvernement la possibilité d’être reconnu comme un secteur essentiel pour l’économie de notre pays et, contrairement à d’autres, nous pouvons poursuivre notre activité. C’était déterminant en cette période de travail intense à la vigne et je n’ose pas imaginer ce qui se serait passé si nous avions été obligés de fermer même provisoirement nos exploitations. Pour autant, nous ne savons pas combien de temps va durer cette épidémie.

A l’heure où j’écris ces lignes, personne n’est capable d’en mesurer les conséquences. D’ores et déjà, les pouvoirs publics se mobilisent. Ils ont mis en place des dispositifs d’accompagnement en matière sociale, fiscale, etc.  Nous aurons aussi à faire face à des besoins de main d’œuvre. Votre syndicat est plus que jamais mobilisé sur ces sujets à vos côtés. Notre objectif est de tout faire pour assurer une récolte normale dans un contexte anormal. Nous devrons aussi être attentifs à nos partenaires du négoce, notamment les plus fragiles dont la situation est très gravement impactée par l’arrêt brutal des expéditions, au moment du paiement des prochaines échéances.

Nous devons aussi penser à l’après crise. Je n’ai pas de doute que demain ne  sera plus comme hier. Que nos concitoyens penseront différemment, qu’ils consommeront autrement. Je pense surtout que chacun mesurera la chance d’être en vie et valorisera le bonheur d’être ensemble et le partager. Le Champagne a toute sa place dans la société de demain. Un produit authentique, respectueux de l’environnement, symbole universel de la célébration et des moments heureux, qui a modelé des paysages uniques et généré un modèle d’organisation vertueux. Un modèle qui assure le partage des richesses. Nous devrons continuer à faire connaître nos savoir-faire et nos histoires. Je suis conscient du chemin qu’il faudra parcourir et des efforts à réaliser. Mais nous étions d’ores et déjà engagés sur ce chemin.

Ensemble nous ferons face à cette pandémie, ensemble nous reconstruirons et ensemble nous réussirons.

Mieux vivre ensemble : la Charte de bon voisinage signée !

Élaborée conjointement par la Chambre d’agriculture de la Marne, la FDSEA de la Marne, les Jeunes Agriculteurs 51, le Syndicat Général des Vignerons de la Champagne, l’Association des Maires et des Présidents d’Intercommunalités, le Département de la Marne, le Comité Champagne, la Fédération régionale des Coopératives, la SAFER Grand Est et le Syndicat des Entreprises de Territoires, la Charte de bon voisinage a enfin été signée.

A la recherche de tranquillité et d’espace, la campagne attire chaque année de nouveaux habitants en quête d’une meilleure qualité de vie. Dans la Marne, les territoires ruraux sont aussi le socle d’une activité agricole et viticole forte, qui couvrent somme toute près 68% de la superficie départementale et représentent un poids économique et culturel important.
Chacun doit donc pouvoir y trouver sa place à la fois une population soucieuse de préserver son cadre de vie mais aussi des agriculteurs et viticulteurs dont le métier est soumis à de nombreuses contraintes comme la météo, les réglementations, et d’autres liées à la nature et au vivant.

La Charte de bon voisinage, travaillée depuis plus d’un an, concerne les applications de produits de protection des plantes dans les parcelles agricoles et viticoles de la Marne, mitoyennes des habitations.

Cet outil présente plusieurs objectifs :

  • Améliorer les relations entre les exploitants agricoles et viticoles, et les riverains
  • Expliquer le métier d’agriculteur et de viticulteur
  • Répondre aux enjeux de santé publique liés à l’utilisation des produits de protection des plantes
  • Formaliser les engagements mutuels des agriculteurs, viticulteurs, des maires de communes et autres acteurs du territoire.

Ces engagements ont été étudiés, débattus et validés par l’ensemble des signataires de cette charte. Ils sont le fruit d’un consensus et constituent les fondements du « Mieux vivre ensemble ».

Cette charte de bon voisinage s’inscrit par ailleurs dans la démarche promue dans la Loi EGALIM de 2018 visant à instaurer des dispositions permettant d’atténuer les désagréments liés aux traitements phytosanitaires le long des habitations. Elle marque également une volonté de dialogue et de concertation entre la profession agricole et viticole, les collectivités et les autres acteurs du territoire.

Les vignerons de Champagne fêtent aussi les 20 ans des Habits de Lumières

Le Syndicat Général des Vignerons de la Champagne et sa bannière collective Champagne de Vignerons fêteront à grand renfort de bulles les 20 hivers des Habits de Lumière, ces 13 et 14 décembre dans la grande cour du 17 avenue de Champagne, transformée pour l’occasion en dance floor avec bars à champagne et autres gourmandises.

Le public toujours nombreux à déambuler sur l’avenue de Champagne sera accueilli au SGV sous une grande tente chauffée où il pourra faire la fête autour de quatre bars à champagne animés par les vignerons et ainsi découvrir des cuvées issues des quatre grandes régions viticoles.

Un DJ assurera la partie musicale accompagné pour quelques séquences d’un musicien en live.

Pour se restaurer entre deux dégustations de champagne, les amateurs trouverons dans la cour du SGV un food-truck italien et un stand de charcuterie et fromages corses.

Nouveauté pour cette année : le SGV Champagne, partenaire du festival d’art contemporain Vign’Art, exposera dans la cour d’honneur “Les Sentinelles”, de grandes sculptures en bois conçues par l’artiste alsacien Eric Junod.

Vignerons présents :
Champagne Brun et Fils
Champagne Vincent Mathieu
Champagne Yvon Moussy
Champagne Isselée Père & Fils
Champagne Guenin
Champagne Alain Lebœuf
Champagne Albin Martinot
Champagne A. Viot & Fils
Champagne Beaumont des Crayères
Champagne Jean Michel Pelletier
Champagne Closquinet Emeline
Champagne MG Heucq
Champagne Vely Prodhomme
Champagne Demoulin Fleury
Champagne Houssart
Champagne M. Brugnon

15ème édition du VITeff : le programme des experts du SGV Champagne

La 15ème édition du salon VITeff ouvrira ses portes du mardi 15 au vendredi 18 octobre 2019 au Millésium d’Épernay. À cette occasion, le SGV Champagne sera une nouvelle fois présent sur ce salon dédié à l’univers des vins effervescents pour échanger avec ses adhérents sur les actualités syndicales ainsi que les services proposés.

Comme chaque année, vous pourrez solliciter nos experts sur des questions sociales et d’emploi, des questions juridiques et fiscales et les dossiers syndicaux. Vous êtes intéressé par notre coiffe intelligente Cloé ou notre nouveau service SGV Buy ? Venez poser vos questions durant toute la durée du salon.

Cette année, un espace éphémère sera dédié à une thématique par jour :
Mardi 15 octobre : Journée Viticulture Durable en Champagne – Pour vous accompagner dans la certification environnementale et répondre aux objectifs fixés par la filière : 0 herbicide d’ici 2025 et 100% des exploitations certifiées d’ici 2030.
Mercredi 16 octobre : Journée Point Accueil Installation (PAI) – Un passage indispensable pour réussir l’installation de votre exploitation en Champagne.
Jeudi 17 octobre : Journée Avenir Viti – Pour donner un nouveau souffle à votre stratégie et développer de manière pérenne votre entreprise.
Vendredi 18 octobre : Journée Champagne de Vignerons – Pour vous soutenir dans vos démarches de promotion et de commercialisation.

Retrouvez-nous dans le Hall Bulle – allée C-D – stand nº86 de 09h00 à 18h00 et 21h le jeudi.

Le SGV Champagne interpelle la Ministre du Travail

Nous interpellons la Ministre du Travail.
Nous demandons au gouvernement de respecter la loi votée en 2018 et de mettre en application le bulletin de paie unique à cheval sur deux mois civils à la vendange 2019.

« La promulgation de la loi pour un État au service d’une société de confiance prévoit que les employeurs de main d’œuvre occasionnelle ont (de nouveau) la possibilité d’émettre un seul bulletin de paie lorsque le contrat de travail qui s’y rattache est établi pour une durée inférieure à un mois et réparti sur 2 mois civils consécutifs. Nous nous sommes félicités de ce vote par le parlement.

Si politiquement les choses ont été actées depuis le 10 août 2018, cette disposition d’application immédiate nécessitait des évolutions techniques nationales, tout particulièrement la mise en conformité du cahier des charges de la DSN. En effet, s’il n’y a pas de contre-indication fonctionnelle à ne réaliser qu’un seul bulletin de paie à cheval sur deux mois civils, la réalisation d’une Déclaration Sociale Nominative est source de difficultés techniques.

Si les évolutions techniques du cahier des charges de la DSN  n’ont pu coïncider dans les délais propres à la vendange 2018 en Champagne, il ne peux pas en être de même pour cette année 2019 : ce texte doit recevoir sa pleine application à la vendange prochaine.

Nous vous remercions par conséquent de bien vouloir nous assurer que la réalisation d’une Déclaration Sociale Nominative avec un bulletin de paie unique à cheval sur deux mois civils sera techniquement possible et figurera à ce stage dans le cahier des charges de la DSN. »